Comment pardonner m’a permis de m’engager sur le chemin du lâcher-prise

Pardonner ne fait pas oublier le passé, mais élargir le futur. (Paul Boese)

par Patrice Rolot

Au fil des années, on prend de l’âge et on pourrait se dire que la sagesse arrive en même temps et que nous sommes moins affectés par ce qui se passe autour de nous, ce qui ne veut pas dire que nous ne nous sentons pas concernés.

Je vois encore beaucoup de personnes qui sont en colère, qui se rebellent et qui contestent pour des petites choses sans importance qui concernent leur voisinage, leur employeur ou des membres de leur famille. Leur bien-être est pollué par tous ces sentiments de revanche, de jalousie ou de manque d’amour. Comment se sentir bien dans sa peau avec tous ses sentiments négatifs qui vivent à l’intérieur de soi? Comment faire avec ces douleurs qui remontent parfois à l’enfance et qui ne sont pas encore cicatrisées?

Dans nos fonctions de coaching individuel, mon épouse et moi donnons du temps et de l’écoute à de nombreuses personnes qui désirent évoluer positivement vers un mieux-être, vers plus de sérénité et de joie permanente. Nous avons conscience que pour tout le monde, un ou plusieurs faits se sont déroulés dans l’enfance, souvent en relation avec les parents, et ont marqué profondément l’esprit, et continuent d’agir dans le subconscient et de générer de la souffrance. Nous portons tous en permanence un sac à dos plus ou moins rempli de blessures, encore ouvertes ou que nous avons cherché à cicatriser du mieux possible.

Plusieurs routes mènent à la tranquillité d’esprit

Je me suis longtemps demandé ce qu’il fallait entreprendre comme travail sur soi pour atteindre cette tranquillité d’esprit et cette sérénité qui nous procurent ce détachement positif sur les événements. J’ai cherché comment faire, j’ai lu des dizaines de livres sur le sujet, sur la psychologie positive, la philosophie spirituelle et autres. J’y ai trouvé beaucoup de pistes, mais j’ai découvert qu’il y en avait qu’une seule qui fonctionne parfaitement. Une piste qui nous conduit inévitablement vers un bien-être retrouvé, un lâcher-prise permanent et qui permet de vivre à cent pour cent le moment présent.

Les enfants me fascinent et m’inspirent énormément. Ils sont des exemples d’authenticité, de transparence et de spontanéité. Ils voient les choses comme elle sont et ils réagissent au premier degré. Si quelque chose est drôle. ils rient; si c’est douloureux ou triste, ils pleurent. Ils sont dans le moment présent et ne se posent pas de question existentielle particulière.

Redevenir un enfant est peut-être cette solution magique. Mais est-ce possible de remonter le temps à ce point? Sans doute pas.

Devons-nous réfléchir en toute chose, avant chaque geste ou action, réfléchir au pourquoi du comment et, si cela ne convient pas, reconsidérer notre point de vue? La capacité de notre cerveau à tout conceptualiser et à nous mener sur des chemins de créativité est absolument fascinante. Mais j’ai découvert que même un excellent raisonnement peut nous tromper et nous diriger vers une mauvaise route. En effet, le cerveau est tellement puissant qu’il est même capable de déclencher certaines maladies ou de guérir, comme le constate aujourd’hui le corps médical. Alors, quelle est la clé qui ouvrira la bonne porte?

Devons-nous nous remettre entre les mains des autres (cartomancienne, psy, gourou, prêtre, coach personnel) ou laisser le hasard nous conduire quelque part? Cela peut faire illusion pendant un certain temps. C’est certain que des personnes vont mieux après de multiples séances de thérapie ou de psychanalyse, mais cela reste souvent fragile.

Les douleurs et blessures resteront toujours en nous, et nous devons arriver à les accepter, à les transcender et nous en servir comme d’un tremplin et comme source d’énergie pour battre tous les obstacles que la vie dressent sur notre chemin. Il vous arrive sans doute de rencontrer des personnes qui ont cette flamme particulière qui semble les porter vers les plus belles réalisations et leurs rêves.

Pardonner pour s’engager dans le lâcher-prise

Je voudrais partager avec vous ce qui m’a permis de m’engager sur le chemin du lâcher prise et de vivre l’instant présent. Cela a été un acte difficile et facile en même temps. Difficile parce qu’il m’a obligé à faire face à ma blessure profonde et à son origine. Remonter le temps en me faisant revivre les sentiments négatifs d’alors fut pénible. Facile parce qu’il a suffit de quelques secondes pour le décider.

J’avais développé beaucoup de rancoeur et j’en voulais beaucoup à celui qui m’avait blessé et meurtri. Et je trainais cela en moi depuis quarante ans, c’était dans mon sac à dos et pesait sur mon quotidien. Ce poids s’est littéralement envolé le jour où j’ai décidé de lui pardonner totalement, sur son lit de mort. Il avait fallu que je vive cet instant pour comprendre enfin et décider une fois pour toute d’admettre qu’il avait fait de son mieux toute sa vie, que mes blessures étaient la conséquence de mes sentiments et que j’attendais peut-être trop de cette personne que j’appelais mon père. Pardonner a été totalement libérateur et a changé ma vie définitivement.

J’étais redevenu le patron de mes décisions, de ma vie. Mes relations avec les autres se sont adoucies et je suis totalement heureux. Depuis, j’ai pu exercer à d’autres reprises ce pouvoir du pardon pour rendre plus fluides d’autres relations et d’autres situations. Cela ne veut pas dire pour autant que je suis parfait. Il y a encore du travail, beaucoup de travail, mais c’est beaucoup plus facile.

CLIQUEZ ICI pour en savoir davantage sur le lâcher-prise, un terme galvaudé, et comment on peut y arriver. Écoutez notre podcast audio dans lequel nous répondons à ces questions: Y a-t-il une définition simple du lâcher-prise? Une image pour illustrer ce qu’est le lâcher-prise? N’y a-t-il pas une connotation négative au lâcher-prise? Est-ce que ce n,est pas synonyme d’abandonner, de fuir? Différence entre abandonner et lâcher-prise. Pourquoi lâcher prise? Peut-on lâcher prise quand on est abonné au contrôle? Profitez-en pour télécharger gratuitement notre Modèle du Contrôle (PDF)

Je vous ai livré quelque chose d’intime et j’espère que cela ne vous met pas mal à l’aise. En même temps, je me dis que cela pourrait vous aider à avancer vous aussi sur ce chemin du pardon et du lâcher prise. La Solution est donc en nous, en vous.

Si vous arrivez à pardonner, vous vous ferez le plus cadeau que vous puissiez vous faire. Vous allez gagner des années de sérénité, de bien-être mental et physique, vous serez joyeux et positif. Vous serez redevenu l’enfant que vous étiez avec un bonus supplémentaire: l’expérience de votre vie. Vous pourrez alors tout conquérir, même vos rêves les plus fous.

Patrice Rolot est consultant et formateur. Il est l’auteur de plusieurs livres et anime le blog Le Succès pour tous.

Partagez