Qu’est-ce qu’un mentor?

«Le chemin de la vérité est pour chaque homme un chemin différent». Georges Gusdorf

Dans sa page Opinion, le quotidien Le Devoir publiait un article d’Olivier Gamelin dans lequel l’auteur livrait ses réflexions sur ce qu’est un mentor. Même s’il s’intéressait davantage au domaine de l’éducation, je trouve que les lignes suivantes sont particulièrement intéressantes pour qui s’intéresse au mentorat en général.

« Il semble que notre conscience se module par procuration; elle se modèle plus ou moins intimement sous l’action directe d’hommes et de femmes, par l’imaginaire d’un écrivain, l’enseignement d’un voisin, etc. Par exemple, nous avons presque tous en mémoire tel ou telle professeur(e) qui orienta la marche de notre jeune intelligence en déposant sous nos yeux ébahis des balises qui convenaient à notre personnalité. De simples enseignants qu’ils étaient, certains se sont transformés en véritables maîtres et, tel un merle blanc, en mentors dévoilant le tableau de notre personnalité (sans jamais forcer les choses).

Ainsi le mentor tend à éveiller le raisonnement et la sensibilité de son élève en lui proposant d’expérimenter lui-même le monde. Le mentor ne cherche pas à créer de parfaits petits imitateurs, mais développe chez son protégé le sentiment de sa propre originalité. Particulièrement en milieu scolaire — aux niveaux primaire et secondaire –, il doit démarrer avec cette prémisse: chaque individu possède des forces, des désirs, des qualités qui lui sont propres mais qu’il ignore peut-être posséder.

Le jeune garçon malhabile en sport se découvrira peut-être une passion pour la poésie si on glisse dans son sac un recueil de Nelligan. Au mentor de lui proposer un champ d’intérêt complémentaire à ses jeunes aspirations. On comprend donc qu’à chaque élève son mentor; à chaque relation mentorale son approche particulière.»

 

Pour partager
>