1

La Terre, notre précieuse maison

Dossier bonheur

Il nous arrive tous des changements qu’on n’a pas choisis dans nos vies. Certains sont si soudains et si dramatiques qu’ils nous soufflent tel un raz de marée. Et il arrive aussi de véritables Tsunamis qui nous font réaliser à quel point nous sommes interdépendants et reliés les-uns aux autres sur notre petite planète bleue. Des événements à l’autre bout du monde peuvent avoir des ondes de chocs, au sens propre comme au figuré, partout ailleurs sur terre et jusque chez-nous.

De la même façon qu’on compatit à la souffrance de notre parent ou voisin ou ami qui vit le drame de la maladie, de la mort subite d’un proche ou d’un congédiement, il est difficile  de ne pas être sensible aussi à la souffrance des personnes qui subissent la guerre ou les catastrophes naturelles. Bien sûr, il faut aussi savoir se protéger de toute cette souffrance qui nous entoure, surtout quand on est impuissant à y faire quelque chose. Mais il est tout aussi malsain de se mettre la tête dans le sable.

Les événements comme ceux qui occupent nos écrans sont de belles occasions pour pratiquer une compassion agissante, pour ouvrir son cœur et aider de la façon qui nous convient. Pour ce faire, il faut aller au-delà des colonnes de chiffres que nous offrent les médias qui ne disent pas toute la réalité. Bien sûr ce qui arrive au Japon, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient a un impact sur le coût du baril de pétrole et du prix du litre d’essence qu’on met dans notre auto, sur les cotes de la bourse, le TSX et nos placements, sur le prix du panier de provision, etc. Mais il faut se rappeler que ce sont de vraies personnes qui meurent, qui devront vivre avec d’éventuelles retombées atomiques, de vraies familles qui sont décimées par les éléments naturels ou par la folie guerrière. Cette souffrance ne se chiffre pas en pourcentage de PIB, mais se ressent, si on prend quelques instants pour se mettre dans les souliers de nos voisins du monde.

La vidéo The Known Universe (plus bas) est une animation qui nous permet de voir notre planète la Terre comme un tout, sans les frontières dessinées par l’homme. Elle ouvre de nouvelles perspectives sur qui l’on est. Elle nous aide aussi à prendre un recul sain en nous montrant à quel point nous sommes bien peu de chose dans l’univers. Mais elle nous montre aussi à quel point notre maison est précieuse et nous, ses habitants, dans le même vaisseau et co-responsables les-uns des autres. Et quand on sait que dans cet univers, la Vie n’est pas la norme, ça devrait nous rendre encore plus conscient de son prix.

 

Pour partager
>