La bonté est contagieuse (1)

la bonté

bontéLa bonté est un des états d’esprit souvent mentionnés pour être plus heureux, au travail comme ailleurs. Il y a quelques années, une amie, sachant que je donnais régulièrement des conférences dans plusieurs milieux de travail, m’avait dit: Tu devrais dire aux personnes que tu rencontres que, ce dont on a le plus besoin, c’est d’être bons les uns à l’égard des autres.

Ce qui m’avait d’ailleurs amené à écrire Solidarité: quelques gestes qui tissent des liens et d’y donner une liste d’actions à poser dans nos milieux de travail.

Aujourd’hui, les recherches en psychologie positive viennent nous démontrer que l’appréciation et les actes gratuits de bonté sont deux des ingrédients importants pour être heureux. En effet, pas une journée ne devrait se passer sans qu’on s’arrête un moment pour apprécier ce qu’on a, pour entrer en contact avec les bienfaits et les bénédictions qui parsèment déjà notre vie. C’est un ingrédient essentiel du bien-être et du bonheur.

La bonté est contagieuse

D’autre part, les petits actes de bonté et de coopération peuvent avoir un effet contagieux sur les personnes qui en sont l’objet et même sur celles qui en sont les spectatrices. Il semblerait que le fait de poser de tels gestes provoque la sécrétion d’endorphines, non seulement chez la personne qui pose le geste et chez celle qui en est l’objet, mais aussi chez la personne qui en est spectatrice. On sait que les endorphines sont aussi appelées les hormones naturelles du plaisir et qu’elles jouent un rôle prépondérant dans le soulagement de la douleur.

Même les entreprises ont compris et les gestes de bonté posés au hasard représentent une tendance majeure du marché actuellement (Better Business, Acts Of Kindness). Ces gestes sont non seulement bons pour leur image de marque, mais aussi pour garder heureux leurs clients et leur personnel. Qui ne connaît pas la campagne de Coca-Cola pour ses 125 ans d’existence et qui s’articule autour d’un camion de livraison transformé en machine à bonheur et qui distribue gratuitement des cadeaux de toutes sortes (et des bouteilles de Coke) dans plusieurs villes du monde.

Mais si c’est bon pour les grosses compagnies, c’est aussi bon pour nous. Les gestes de bonté qu’on peut poser au hasard de nos journées et de nos rencontres n’ont pas besoin d’être compliqués et ils ne demandent que de prendre un peu de temps, d’être présent à ce qui se passe autour de nous et ils manifestent notre attachement et notre solidarité (nous faisons tous partie de la même aventure humaine).  Comme l’écrivait le dalaî-lama dans la préface du livre L’art de la gentillesse: « Il est clair (…) que notre survie, même encore aujourd’hui, dépend des actes et de la gentillesse d’un grand nombre de personnes. »
Rappelons la déclaration de l’écrivain anglais lors d’une de ses conférences: « Les gens me demandent souvent quelle est la technique la plus efficace pour améliorer sa vie. Il est un peu embarrassant qu’après des années et des années de recherches et d’expérimentation je doive conclure que la meilleure réponse à cette question est: Soyez juste un peu plus gentil. »

En terminant, je ne peux m’empêcher de vous présenter cette vidéo dans laquelle une caméra nous montre la contagion d’un acte de gentillesse d’une personne à une autre. C’est très bien tourné, sur une musique de Matisyahu (One Day), chanteur de reggae américain.

 

Pour partager
>