Vous êtes stressé(e) ? Osez l’auto hypnose !

Hypnose, un mot qui rime avec charlatan, selon vous ? D’abord vous n’y croyez pas et, de toutes façons, l’hypnose ce n’est pas fait pour vous.

Il est vrai que l’hypnose doit son succès à la théâtralisation qui a longtemps été sa principale raison d’être. Le fameux « Dormez, je le veux ! » des premiers hypnotiseurs de spectacle, repris aujourd’hui plus subtilement par un certain Messmer, fascinateur de son métier, a largement contribué à présenter l’hypnose comme un divertissement de foire, mettant en scène un hypnotiseur investi d’un pouvoir mystérieux auquel le public obéit aveuglément.

Hypnose sur ordonnance

Première bonne nouvelle : l’hypnose est aujourd’hui reconnue dans le milieu médical où ses effets ont pu être démontrés grâce aux techniques d’imagerie cérébrale. L’hypnosédation est utilisée pour pratiquer des opérations chirurgicales sous hypnose, permettant d’éviter le recours à l’anesthésie générale. Les patients sont demandeurs : en une vingtaine d’années, le CHU de Liège en Belgique a réalisé plus de 8 500 opérations sous hypnose.

Deuxième bonne nouvelle : selon l’échelle de « suggestibilité hypnotique » mise au point par l’université de Stanford en Californie, seuls 5 % d’entre nous sont réfractaires à l’hypnose. Ce que les spécialistes appellent la « transe hypnotique », c’est cet état modifié de conscience (EMC) dans lequel vous vous trouvez lorsque vous regardez défiler le paysage, assis(e) dans un train, ou lorsque vous êtes plongé(e) dans une rêverie profonde : vous ne dormez pas mais vous faites le vide dans votre tête et vous êtes détendu(e).

Troisième bonne nouvelle, enfin : le stress et l’hypnose sont bons copains. Avec l’arrêt du tabac et l’amaigrissement, la gestion du stress est l’un des principaux motifs de consultation d’un hypnothérapeute. Au-delà de son effet relaxant, ce qui rend l’hypnose efficace dans la lutte contre le stress, c’est qu’elle nous permet de changer notre regard sur nos peurs en court-circuitant notre mental.

Pourquoi et comment vous hypnotiser vous-même ?

Si vous êtes stressé(e), il y a fort à parier que vous n’ayez pas le temps de consulter un hypnothérapeute. Or, les professionnels affirment aujourd’hui que toute hypnose est en réalité une auto hypnose et que le véritable pouvoir de transformation se trouve dans l’esprit de la personne hypnotisée, pas dans celui de l’hypnotiseur.

Autant de bonnes raisons pour tenter l’auto hypnose. Prérequis important : être suffisamment motivé(e). L’exercice qui suit peut être réalisé en 5 minutes et se décompose en trois étapes simples : l’induction, l’autosuggestion et la sortie de transe. Il faut mémoriser l’exercice pour pouvoir l’effectuer sans vous interrompre pour lire les consignes ou encore vous enregistrer pendant que vous les lisez.

Première étape : l’entrée en transe hypnotique (induction)

Installez-vous confortablement au calme, en position assise. Posez les deux pieds au sol et les mains sur les cuisses. Fermez les yeux et prenez plusieurs respirations profondes pour vous détendre.

A présent, comptez mentalement jusqu’à cinq. Sentez comme vos paupières deviennent de plus en plus lourdes, sentez votre pied gauche posé sur le sol, votre pied droit posé sur le sol, votre main droite sur votre cuisse droite, votre main gauche sur votre cuisse gauche, le siège contre votre dos et respirez tranquillement. Des pensées traversent votre esprit, laissez-les passer. Vous vous sentez bien, très bien. Respirez tranquillement, à votre rythme.

Deuxième étape : la phrase qui résume votre objectif (autosuggestion)

Choisissez une phrase formulée positivement qui correspond à l’idée que vous désirez programmer dans votre subconscient et non à ce que vous ne voulez pas. Par exemple : « à partir de maintenant, et de jour en jour, je me sens plus calme dans mon travail (ou par rapport à mes examens ou avec mon conjoint) ». Les mots que vous utilisez doivent être significatifs pour vous. Répétez cinq fois à voix haute l’autosuggestion que vous avez choisie.

Troisième étape : le retour à la normale (sortie de transe)

Pensez « Je vais maintenant ouvrir les yeux et je vais me sentir merveilleusement bien, reposé(e) et alerte ». Commencez à bouger légèrement les pieds, puis les jambes, le dos, les bras, la nuque et finalement la tête. Prenez une grande inspiration qui vous reconnecte complètement avec votre environnement. Lorsque vous vous sentez prêt(e), ouvrez les yeux pour revenir complètement dans le présent.

N’hésitez pas à faire et à refaire cet exercice aussi souvent que vous en éprouvez le besoin et vous verrez que, finalement, gérer son stress, c’est pas sorcier !

Barbara Reibel

L’auteur pratique le développement personnel en « live » depuis plus de 20 ans. Désireuse de partager les outils de thérapies brèves qui l’aident chaque jour à se poser un peu plus dans le brouhaha du quotidien, elle a créé le blog www.en-1-mot.com

Partagez
Collaboration spéciale
 

>