1

Épisode 10 – Les livres d’auto-traitement (self-help): c’est efficace?

auto traitement

Dans ce nouvel épisode, Marie et moi nous interrogeons sur l’efficacité de l’auto-traitement et nous vous proposons quelques critères pour bien choisir.

Contenu

  • 6:30: pourquoi se réfère-t-on à des livres d’auto-traitement ( self-help)? Quand de telles sources peuvent-elles aider?
  • 10:07: de quoi doit-on se méfier. On parle entre autres du biais de vérité, de la séduction du court terme et de l’approche scientifique.
  • 18:40: la pression des pairs dans les groupes.
  • 22:00: L’effet positif des livres d’auto-traitement (Cerveau et Psycho) qui proposent des approches cognitivo-comportementales.
  • 28:00: Un livre qui a changé ma vie.
  • 32:00: Résumé. Les critères pour choisir un livre d’auto-traitement.
  • 37:00 Question. Quels livres d’auto-traitement vous ont le plus aidé?

L’auto-traitement, vous connaissez? On nomme ça aussi le «self-help» dans la langue de Shakespeare. Mais qu’est-ce que l’auto-traitement? C’est essayer de résoudre par soi-même certains problèmes (de comportement et autres) au moyen d’un livre, d’un séminaire, d’un enregistrement audio ou vidéo ou d’un groupe de support.

Par exemple, vous voulez apporter des changements à votre style de vie pour augmenter votre satisfaction personnelle et être plus heureux au travail. Vous voulez perdre du poids, cesser de fumer, réduire votre consommation d’alcool. Vous cherchez comment diminuer votre inquiétude, mieux communiquer, comprendre votre enfant, faire plus d’argent ou trouver un sens à votre vie. Et vous vous procurez un livre dans lequel un spécialiste ou pseudo-spécialiste vous explique comment y arriver.

Personnellement, j’ai lu mon premier livre de «self-help» (et ce n’était pas le dernier) quand j’avais 16 ou 17 ans: Comment se faire des amis de Dale Carnegie. Ça vous dit quelque chose, j’en suis certain. Il m’a donné des trucs pour vaincre ma timidité: sourire, m’intéresser sincèrement à l’autre, poser des questions. Et ça marche! Et ça fonctionne aussi au niveau des ventes: plus de 50 millions d’exemplaires en 37 langues.

L’industrie de l’auto-traitement en est une aujourd’hui de plusieurs milliards de dollars. Une simple recherche sur Amazon avec les mots «self-help» nous donne tout de suite plus de 100 000 résultats. Mais pourquoi est-ce si populaire?

Vous faites des mots croisés, des Sudoku, des mots fléchés, des tangrams ou que sais-je encore? Rassurez-vous, vous êtes normal. Cela démontre simplement que vous aimez résoudre des problèmes. D’ailleurs, la recherche nous apprend que le fait de résoudre des problèmes est aussi primaire que manger et dormir. Dès la naissance et jusqu’à notre mort, nous sommes animés par la résolution de problèmes. Nous tentons en permanence de décoder le monde et de créer de l’ordre dans le chaos.

Quand il s’agit de nous comprendre ou de comprendre les autres, nous cherchons d’abord les réponses en nous. Puis, si nous ne les trouvons pas, il est plus que probable que nous nous tournerons vers des livres, des articles, des séminaires, avant d’aller chercher de l’aide professionnelle. Qui n’a pas déjà fait une recherche sur Google ou Bing ou un autre moteur de recherche pour en savoir plus? Ceux-ci nous mettent assez rapidement sur le chemin de moyens d’auto-traitement.

Pour aller plus loin

  • L’efficacité des livres thérapeutiques enfin prouvée. Revue Cerveau & Psycho, janvier 2018.

Inscrivez-vous sur votre plate-forme préférée.

auto traitement auto traitementauto traitement

 

Laisser un commentaire plus bas 1 commentaires