.st0{fill:#FFFFFF;}

Art de vivre

Minimalisme: 16 conseils de Gandhi pour vous aider

minimalisme
Collaboration spéciale

par Florian Richard

Aujourd’hui, vous allez découvrir 16 conseils du Mahatma Gandhi pour vous aider à introduire le minimalisme dans votre vie. Vous allez enfin pouvoir respirer. Mettre fin à ce rythme effréné. Et réaliser vos rêves. Vous aurez du temps. De l’argent. Et de l’énergie pour ce qui compte vraiment pour vous. Vous pourrez passer davantage de merveilleux moments avec votre famille, vivre dans la positivité et trouver la paix intérieure.

Voici donc les conseils de l’homme qui a rendu à l’Inde son indépendance.

Conseil 1: Trouvez votre pourquoi

Vous voulez devenir minimaliste, mais vous n’y parvenez pas? Vos objets vous collent à la peau et vous supplient de les garder? La raison est simple. Et se trouve à l’intérieur de vous-même.

Comme le souligne Gandhi: Ce qui se passe à l’extérieur de vous est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de vous.

Si c’est le chaos dans votre monde intérieur, ce sera également le chaos dans votre monde extérieur. Si vous entretenez des pensées négatives, elles risquent d’affecter votre vie, et votre entourage.

Donc, pour introduire le minimalisme, concentrez-vous dans un premier temps sur vous-même. Commencez par définir votre pourquoi. Trouvez les vraies raisons qui se cachent derrière le fait de vouloir rendre votre vie plus simple.

Car oui, le minimalisme est un mode de vie est sensationnel. Et oui, vous deviendrez plus heureux en simplifiant votre vie. 

Mais, pourquoi voulez-vous devenir minimaliste? Pour réduire vos dettes? Pour réduire votre stress? Pour vous concentrer sur l’essentiel, votre famille, vos proches et votre bonheur?

Mettez de la clarté sur votre pourquoi. Définissez-le précisément pour comprendre l’importance de rendre votre vie plus simple. Si vous vous lancez à l’aveugle, jamais vous ne parviendrez à simplifier votre vie. Mais une fois que vous aurez votre raison principale, alors tout paraîtra plus simple pour vous.

Conseil 2: Ne vous attachez pas aux choses

Avec sa notoriété, Gandhi pouvait tout posséder. Mais il restait fidèle à lui-même, et à ses pensées. On peut vous donner beaucoup, disait-il, mais n’utilisez que l’essentiel. Ainsi, il ne possédait que 10 objets à sa mort.

Les objets, les biens matériels et les possessions vous alourdissent. Ils vous prennent votre temps, votre énergie. Si vous en possédez trop, vous deviendrez leur esclave. Incapable de vous en séparer. Incapable de faire sans eux.

Vous leur donnerez toute votre attention. Et vous en viendrez même à engueuler les personnes que vous aimez le plus au monde sous prétexte qu’ils en ont cassé un. Visez à posséder peu.

Conseil 3: Vivez simplement

Ce conseil tombe sous le sens. Et pourtant, écoutez tout de même la réflexion de Gandhi à ce propos. Voici ses douces paroles:

  • Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a.
  • Jouis des choses de la terre en y renonçant.
  • Vivre tout simplement pour que tous puissent simplement vivre.
  • La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.

Bonheur. Solidarité. Voici les maîtres mots d’une vie simple, selon le Mahatma Gandhi.
Mais comment pouvez-vous vivre simplement?

Conseil 4: Déconnectez-vous, et ralentissez

Vous pensez que le minimalisme ne concerne que les biens matériels ? Vous n’êtes pas le seul. Mais heureusement, cette philosophie de vie englobe toutes les sphères de votre vie. De vos relations à vos pensées, en passant par le numérique.

Et c’est d’autant plus important de simplifier votre vie maintenant. Pas seulement désencombrer votre maison. Ni même l’intégralité de vos objets. Mais bien toute votre vie. Parce que, comme Gandhi l’avait déjà remarqué, nous sommes devenus des robots: la machine, écrivait-il, à gagné l’homme, l’homme s’est fait machine, fonctionne et ne vit plus.

Son conseil? Ralentissez. Appréciez le paysage qui vous entoure. Les bruits des oiseaux, le vol délicat des papillons. Ressentez la nourriture dans votre bouche, l’eau qui coule dans votre gorge. Ralentissez votre vie et appréciez le moment présent.
Et déconnectez-vous. N’écoutez plus les médias, diminuez votre temps passé sur les réseaux sociaux ainsi que les heures passées devant des émissions inutiles.

Lorsque vous parlez avec une autre personne, rangez votre téléphone, ne l’utilisez pas. Le dimanche, déconnectez-vous complètement, et passez une journée sans écran. Pas de télé, pas de portable, pas d’ordinateur. Utilisez ce temps libre pour ralentir, et vous reconnecter à vous-même.

Conseil 5 : Si vous avez du mal à vous séparer de vos objets

Vous débutez dans le minimalisme? Vos plus redoutables adversaires seront vos biens matériels. Tous les cadeaux que l’on vous a offerts, que vous gardez par culpabilité. Toutes vos possessions qui encombrent vos placards, et votre vie.

Vous voulez les combattre? Voici ce qu’en dit Gandhi: On ne peut battre son adversaire que par l’amour et non la haine. La haine est la forme la plus subtile de la violence. La haine blesse celui qui hait et non le haï.

Donc, aimez vos objets. Remerciez-les d’être dans votre vie. Et séparez-vous-en. Pensez au sourire de toutes les personnes qui recevront vos objets. Toutes ces personnes qui en ont vraiment besoin. Faites-leur ce cadeau, et donnez-leur.

LIRE AUSSI: Le grand-ménage: un très bon exercice pour pratiquer le lâcher-prise

Conseil 6: Possédez peu de vêtements

En mars 1931, le leader spirituel rencontra le roi britannique pour demander l’indépendance de l’Inde. Vous connaissez Gandhi: peu de possessions, peu de vêtements.

Une personne l’a interpellé pour lui dire: vous comptez vraiment rencontrer le roi avec cette tenue? Ce à quoi Gandhi répondit, avec l’humour qu’on lui connait: Le roi a bien assez de vêtements pour lui, et pour moi.

Il est resté fidèle à lui-même, bien qu’il rencontrait une personnalité importante. Posséder peu lui permettait de rester libre. Il pouvait ainsi consacrer sa vie pour accomplir sa mission: rendre à l’Inde son indépendance.

Conseil 7: Ne vous préoccupez pas de votre entourage

Vous le savez. Vous faites des efforts. Vous réduisez vos possessions. Triez, donnez, jetez, vendez, rangez. Chaque jour, vous essayez de moins consommer. Et ce n’est pas toujours simple. Parfois vous craquez, mais vous vous remettez sur les rails.

Par contre, une chose vous énerve: vos proches qui ne font aucun effort, qui continuent de consommer, de stocker, de vous critiquer même parfois. Et malgré tout ce que vous leur dîtes, ils continuent.

Si vous vous reconnaissez, écoutez Gandhi: D’abord, ils t’ignoreront. Ensuite, ils se moqueront de toi. Ensuite, ils te rejoindront.

Au début, ils penseront que vous vous séparez de vos biens matériels comme la plupart des gens. Le ménage de printemps, penseront-ils. Alors, ils vous ignoreront.
Puis, quand vous aurez donné 5, 10 sacs poubelles à des associations, ils vous critiqueront. Ils se moqueront de vous, et ne vous comprendront pas. C’est la partie la plus douloureuse pour vous. Car vous vous sentirez seul.

Mais après, quand ils verront le bien que cela vous procure, la liberté et le temps libre que vous avez, alors ils vous rejoindront peut-être.

Et s’ils ne vous suivent pas?

La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, écrit Gandhi, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.

Ils ne pensent pas comme vous, ils ont vécu des expériences différentes, une enfance différente et tirent encore leur bonheur des biens matériels? Dans ce cas, avancez quand même. Ce qui est vérité pour l’un peut être erreur pour l’autre, dit Gandhi. Croyez en votre mode de vie et incarnez-le.

Comme disait le Mahatma: Ma vie est mon seul enseignement. Et encore: Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.

Peut-être qu’ils vous suivront. Et si ce n’est pas le cas, même s’ils décident de ne pas vous suivre dans l’aventure du minimalisme, ils arrêteront au moins de vous critiquer, car ils comprendront..

Conseil 8: Commencez dès maintenant à simplifier votre vie

Avez-vous déjà connu cette situation? Vous découvrez le minimalisme, vous êtes chaud bouillant, prêt à désencombrer votre maison. Votre vie même! Bref, le feu brûle en vous. Vous êtes motivé. Vous allez simplifier votre vie, et la rendre infiniment plus sereine. C’est votre souhait le plus profond.

Puis vient le moment de passer à l’action. De vraiment désencombrer. De vraiment prendre des objets et les donner.

Outch! Ça donne un coup à votre motivation.

Et pourtant, vous dîtes à tout le monde que le minimalisme est un super mode de vie, une philosophie que tout le monde devrait adopter. Mais vous ne le vivez pas vraiment.

C’est typiquement le sujet de ces deux citations de Gandhi:

  • Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.
  • Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

Alors oui, désencombrer ne sera jamais simple. Parfois, vous retrouverez un objet, et vous vous perdrez dans vos souvenirs. Vous vous remémorerez les bons moments. Les rires, les pleurs, les moments de joie. Et vous resterez dessus pendant de longues minutes à repenser au passé. Et ce sera difficile de vous séparer de cet objet. Car il vous rappellera un moment clé de votre vie.

Et pourtant, vous devrez le faire. Car les souvenirs ne sont pas dans l’objet, ils sont en vous. Ce n’est pas parce que vous vous en séparerez que les souvenirs vont disparaître. Au contraire. Il ne vous restera que le meilleur, les pépites. Vous n’aurez pas besoin d’un bien matériel pour vous les rappeler. Vous serez en accord avec vos paroles. Et alors, selon Gandhi, vous goûterez au bonheur à ce moment-là.

Conseil 9: Vous devez vous dévouer au minimalisme

Vous voulez devenir minimaliste? Vous devez vous dévouer à ce mode de vie. Non pas en priant dessus. Ni même en lui vouant un culte. Non! Vous devez juste vous en servir comme repère. Le minimalisme doit vous aider dans vos prises de décisions. Il doit figurer comme un gouvernail dans votre vie. Il doit vous indiquer le chemin à suivre.

Gandhi résumait parfaitement cette idée, en utilisant le principe de la religion: La vie sans religion est une vie sans principes, et une vie sans principes est comme un bateau sans gouvernail.

Vous devez faire du minimalisme votre point de référence.

Conseil 10: Sortez de la société de consommation

Gandhi disait: Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir.

Nous sommes esclaves, parce que nous nous résignons à l’être. Mais à partir du moment où l’on décide de ne plus l’être, alors nos chaînes tombent, et nous retrouvons notre liberté. Et croyez-moi, nous pouvons tous être l’esclave de quelque chose. Cigarette. Alcool. Un proche qui influence vos pensées et vos sentiments, etc. Mais aussi de la société de consommation.

Nous consommons tous. Pour nos besoins primaires: manger, boire, se vêtir.
Mais souvent, nous consommons dans l’espoir qu’un certain bien matériel rende notre vie meilleure. Pour nous sentir plus beau, plus fort, pour rendre notre vie plus simple. Et dès que l’on devient accro à la consommation, à cette société qui nous entrave au quotidien, alors nous devenons esclaves, et elle le maître.

À l’instant où l’esclave décide qu’il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent, écrit Gandhi. Décidez aujourd’hui de ne plus être l’esclave des objets, de la société de consommation. Du numérique. Reprenez le contrôle de vos vies, et faites-le en prenant une décision ferme et définitive.

Conseil 11: Minimalisme: visez l’amélioration continue

Vous voulez découvrir une méthode qui vous permettra de réaliser tous vos objectifs facilement? Elle s’intitule Kaizen et consiste à faire de si petits pas que vous ne pouvez vous trouver d’excuses pour ne pas les faire. Cette méthode vise une amélioration continue, et non un changement brutal.

Gandhi appréciait cette méthode sans la connaître quand il disait: Un pas à la fois me suffit. Faites donc des petits pas. Et qui sait, à force, peut-être que ceux-ci prendront tellement d’ampleur que vous deviendrez autant influent que Gandhi. (Voir Changer de vie: ces 8 moyens m'ont vraiment aidé)

Conseil 12: Restez zen, en toute circonstance

Vous souhaitez introduire le minimalisme dans votre vie? C’est important pour vous.? Je vous comprends. Car c’est vraiment un mode de vie qui va vous changer.

Mais pour simplifier votre vie, vous devez rester tolérant avec vous-même. Vous devez accepter de ne pas devenir minimaliste du jour au lendemain. Vous ne pouvez mettre fin à des décennies de consommation en une ou deux journées, c’est impossible. Colère et intolérance sont les ennemis d’une bonne compréhension, disait Gandhi.

Si vous faites preuve de colère et d’intolérance envers vous-même, vous allez rendre la simplicité compliquée. Faites donc preuve de tolérance envers vous-même, même si vous n’arrivez pas à désencombrer votre maison. Même si vous n’avez pas réussi à dire non à votre patron.

Conseil 13: Appréciez le processus qui vous conduit au minimalisme

C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.

Cette citation de Gandhi vous incite à apprécier le processus. Si vous voyagez, ce n’est pas la destination qui est la plus merveilleuse. C’est le chemin. Pour le minimalisme, c’est pareil. Voici pourquoi vous devriez vous concentrer sur le processus, plutôt que sur les résultats:

  • Premièrement, vous réduirez les risques d’abandonner.
  • Deuxièmement, votre chemin deviendra beaucoup plus agréable.
  • Et enfin, vous allez apprendre beaucoup plus sur vous-même.

Quoiqu’il en soit, orientez-vous sur le processus, plutôt que sur le résultat. Votre objectif de simplicité deviendra alors plus facile.

Conseil 14: Ne vous inquiétez pas à propos de ceci

Une citation de Gandhi m’a particulièrement interpellé: Moins on possède, moins on désire. Elle faisait écho à une intéressante vidéo d’Aurélie sur Une vie simple et zen.

Une fois que vous serez minimaliste, ce sera simple pour vous de moins désirer. Mais comment faire au début? Lorsque votre vie est stressante, votre emploi du temps surchargé et votre maison encombrée? La réponse tient en un mot: constance.

Vous devez commencer à simplifier votre vie, et ne jamais vous arrêter. Le début est toujours le plus compliqué, partout, pour tout. Car au début, vous allez vraiment avoir du mal à désencombrer votre vie. Vous aurez toujours envie d’encombrer votre emploi du temps. Vous culpabiliserez de ne rien faire. Et vous achèterez toujours de nouveaux biens inutiles.

C’est une triste vérité, de celles que vous n’entendrez pas souvent: le minimalisme, c’est difficile au début. Car vous êtes plongé depuis des décennies dans une société qui vous pousse à consommer et qui vous pousse à réaliser toujours plus.

Mais l’excellente nouvelle, c’est que plus vous vivrez simplement, plus ce sera simple pour vous de simplifier votre vie.

Au début, vous serez comme une fusée. Vous dépenserez 90 % de votre carburant au décollage. Mais après, vous récolterez le fruit de votre travail. C’est-à-dire que vous aurez du temps, de l’argent et de l’énergie pour ce qui compte vraiment. Vous deviendrez plus heureux, et vous vous épanouirez dans votre quotidien. Vous serez fier d’avoir réalisé tout ce travail. Loin du stress toxique, de la négativité et de la société de consommation.

Rappelez-vous alors que le plus dur dans le minimalisme, c’est le commencement. Après, ce sera plus simple. Donc, n’abandonnez pas. Persévérez, et tout devrait bien se passer.

Conseil 15: Trouvez votre méthode

Qu’importe que nous empruntions des itinéraires différents, pourvu que nous arrivions au même but, disait Gandhi.

Votre but? Vivre simplement.

Votre itinéraire? Il vous est propre.

Vous pouvez utiliser plusieurs méthodes. Zen To Done, de Léo Babauta. KonMari, de Marie Kondo. Ou même encore FlyLady. Il existe des multitudes de méthodes de rangement et de désencombrement. Mais toutes ne vous conviendront pas.

Personnellement, je n’utilise aucune de ces 3 méthodes. J’utilise la mienne. Elle est toute simple. Elle consiste à m’écouter. Je m’écoute. Si j’ai envie de me séparer de cet objet, alors je m’en sépare. Si je ne suis pas encore prêt, ou que je pense qu’il peut servir plus tard, alors je le garde. La prochaine fois que je désencombrerais, peut-être que je m’en séparerais.

Et je fais pareil avec mes relations, mon emploi du temps ou mon numérique. Si je ne veux plus voir une personne, alors je ne la vois plus. Si j’ai envie d’aller sur Facebook, alors j’y vais. Mais maintenant, traîner sur les réseaux sociaux ne m’inspire plus du tout. Parce que je me suis écouté pendant des mois et des mois, sans chercher une méthode précise.

Parce que je sais ce que je veux. Je veux impacter des millions de personnes à devenir minimaliste. Je veux que les gens arrêtent de perdre leur temps sur du superflu. Qu’ils se rendent compte que c’est leur valeur la plus précieuse. Et qu’ils doivent en prendre soin.

Mais c’est ma méthode. Elle peut vous plaire… ou non. Mais rappelez-vous que vous pouvez emprunter plusieurs itinéraires pour arriver au même endroit. Et que vous pouvez changer de chemin en cours de route. Car tous mènent à Rome.

Conseil 16: Arrêtez de prêcher le minimalisme, agissez

Vous connaissez surement cette citation de Gandhi. C’est probablement la plus connue. Vous vous l’êtes peut-être tatouée ou mise en fond d’écran. Ce qui est sûr, c’est que vous l’avez déjà entendue: Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde.

Vous voulez voir le monde plus heureux, plus positif? Vous voulez que votre conjoint ou votre conjointe vous témoigne de l’amour? Vous voulez que vos enfants passent moins de temps sur leur portable? Alors, incarnez ce changement.

Arrêtez de prêcher les bonnes pratiques du minimalisme. Arrêtez de dire à tout le monde que le minimalisme est top. Oui, c’est top. Mais vous réaliserez des miracles en motivant par l’exemple.

Et surtout, passez à l’action.

Oui, lire des livres sur le minimalisme vous aidera. Oui, lire des articles vous aidera. Oui, vous pouvez réunir tout un tas de connaissances. Mais un jour, vous devrez vous confronter à la pratique:

Une once de pratique vaut plus que des tonnes de prédications, dit encore Gandhi.

Oui, ce ne sera pas simple. Je n’ai pas arrêté de vous le répéter. Ce sera même compliqué, au début. Mais croyez-moi, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Nous complexifions tellement nos vies que nous devenons stressés, moroses. Certains en arrivent parfois au suicide.

Vous avez juste besoin de retourner au basique. À l’important. À l’essentiel. Vous avez juste besoin d’éliminer le superflu de vos vies. De vous concentrer sur ce qui rend votre vie meilleure.

Vous détenez le pouvoir, aujourd’hui, de rendre votre vie bien plus simple grâce à la sagesse de Gandhi. Vous détenez le pouvoir aujourd’hui de vous concentrer sur ce qui est important pour vous. De dépenser votre temps, votre argent et votre énergie sur des activités que vous aimez vraiment.

Vous détenez le pouvoir aujourd’hui de rendre votre vie magique. De vous concentrer sur l’essentiel, et d’être heureux. Ce ne sera pas toujours simple. Mais ce sera le plus beau voyage que vous pourrez faire de toute votre vie.

Alors, agissez, aujourd’hui, et commencez par revoir votre rapport aux objets. Demandez-vous si vraiment, vous avez envie d’être leur esclave, pour la vie. Si vous voulez vous occuper d’eux jusqu’à votre mort. Ou si, au contraire, vous préférez vivre pleinement, sans gaspiller votre temps sur du superflu. Pensez-y vraiment.

Et terminons sur la citation la plus puissante de Gandhi: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours.

Florian Richard est passionné par l’écriture et l’art de se concentrer sur l’essentiel. Il a créé le blog Devenez Minimaliste pour aider les gens qui souhaitent devenir minimaliste.

par Florian Richard L'idée de devenir minimaliste ou si vous préférez de simplifier sa ...

Lire

par Florian Richard Avez-vous déjà eu l’impression d’étouffer dans votre vie? De vous sentir dépassé ...

Lire

L’ennui précède toujours une période de grande créativité. (Robert M. Pirsig, philosophe américain célèbre pour ...

Lire

Simplifier sa vie peut sembler incongru dans une société de consommation qui nous pousse ...

Lire
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous pour recevoir nos nouveaux articles !

>