.st0{fill:#FFFFFF;}

Estime-de-soi, Rapports humains

Jusqu’où irez-vous pour être aimé?

Être soi-même
Collaboration spéciale

Pourquoi ne pas commencer par faire le premier pas: choisir d’apprendre à s’aimer et à être soi-même?

par Joane Tremblay

Nous avons tous besoin d’amour, cela va de soi. Ceci est un besoin incontestable et universel, peu importe notre origine, notre sexe ou notre religion. Nous vivons tous les uns avec les autres et, par nature, nous sommes tous inter-reliés. Je suis certaine que vous serez d’accord pour dire que cela nous fait un grand bien de faire plaisir à quelqu’un d’autre, n’est-ce pas? En fait, ce n’est un secret pour personne; rendre service ou poser un geste altruiste contribue significativement à notre bonheur global. Par contre, rien n’est plus dévastateur pour nous et nos relations que de dire ou faire quelque chose contre notre gré ou qui va à l’encontre de nos propres valeurs et parfois même de notre être tout entier.

Donc, aujourd’hui je vous pose cette simple question: que faites-vous pour être aimé? Pensez-y! Par exemple, avec votre conjoint, votre mère, votre père, votre sœur et votre frère? Peut-être avec votre fils, votre collègue de travail ou votre patron ou encore avec vos amis? Que faites-vous pour être apprécié, reconnu ou encore pour être approuvé et avoir un sentiment d’appartenance ou faire partie d’un gang? Que faites-vous pour avoir le sentiment d’être important, voire même simplement pour sentir que vous existez? Êtes-vous capable de dire non?

Certaines personnes apprennent à dire non à un âge très avancé, pendant que d’autres en demeurent incapables toute leur vie. Celles-ci finissent par devenir aigres, remplies de colère et de ressentiment et se sentent victimes d’abus. Pourquoi maman me demande toujours à moi et jamais à ma sœur? Vous voyez ce que je veux dire. Mais gardons le sujet du NON pour un autre article. Pour l’instant, concentrons-nous sur toutes ces paroles et tous ces petits gestes que nous faisons dans le but d’obtenir ce sérum ultime de l’amour.

LIRE AUSSICommunication dans le couple – parler dénoue les impasses

Quand une situation réveille de vieilles blessures

Je vous pose donc la question à un autre niveau. Quoi qu’il puisse paraître anodin, je vais vous donner un exemple très simple pour vous mettre en contexte. Cela illustre très bien l’impact négatif que cela pourrait engendrer dans une relation amoureuse.

Vous voici impliqué depuis peu dans une nouvelle relation amoureuse. Voilà que le sujet principal de votre bonheur en ce moment vous fait part de son opinion sur quelque chose d’apparemment passionnant pour lui, car visiblement, il s’exprime avec une fougue qui vous rend presque jaloux. De plus, il se trouve que vous avez une opinion diamétralement opposée à la sienne en la matière. Ainsi, une fois que votre nouvelle flamme a terminé son discours, elle vous demande ce que vous en pensez. Comment réagissez-vous?

Il y a fort à parier que, dès le début de son discours, vous avez tout de suite commencé à vous sentir bizarre à l’intérieur de vous car, je vous le rappelle, vous n’êtes absolument pas sur la même longueur d’onde à ce propos. Ainsi, diverses émotions émergent en vous, allant de la simple déception, en passant par l’impuissance, la peur, voire un état intérieur de panique. Puis, le discours intérieur prend place avant même que votre vis-à-vis n’ait terminé de s’exprimer. En résumé, vous ressentez un gros NON, même que vous le criez en dedans encore et encore, parfois même si fort que vous vous demandez s’il peut l’entendre. Et tout cela se passe à une vitesse incroyable, en quelques secondes seulement.

Quand la vie vous offre une opportunité de guérir

Ce qu’il faut savoir, c’est que cette relation n’en est qu’à ses tout débuts. Vous êtes donc dans cette période de lune de miel et vos mécanismes de défense sont alors automatiquement enclenchés. Votre interlocuteur sentant votre hésitation, vous pose la fameuse question: Comment vois-tu ça, ma chérie? Puis, il attend impatiemment votre réponse. Que choisissez-vous?

1) Vous allez lui répondre avec authenticité et avec autant de vitalité qu’il en a démontrée, tout en lui mentionnant que vous respectez son opinion.

2) Ou votre peur du jugement, du rejet, de la désapprobation ou encore d’être abandonné vous poussera à l’approuver et à lui faire croire que vous êtes en accord avec lui afin de préserver votre relation. Après tout, vous ne voulez surtout pas mettre fin à cette période de lune de miel. Et s’il fallait que l’image presque parfaite qu’il a de vous en vienne à s’évanouir! Choisirez-vous d’être vous-même ou céderez-vous à vos instincts primitifs de survie en réagissant avec vos mécanismes de défense et vos schémas inconscients, même si cela va à l’encontre de votre intégrité?

Il faut du courage et suffisamment d’amour de soi pour se respecter et honorer qui nous sommes. Il faut de l’estime de soi pour choisir d’honorer l’autre aussi en lui permettant de connaître la personne à part entière que nous sommes. Tout cela, au risque de déplaire.

Ouf, cela soulève tout un questionnement, n’est-ce pas? On dit que lorsque nous mettons fin à une relation, nous transportons jusqu’à la prochaine des enjeux non réglés. La vie – parce que cela fait partie de son but – nous offrira des occasions d’évoluer et de dépasser ces enjeux. Chaque relation nous offre une occasion de guérir des vieilles blessures et de vieux patterns.

Écoutez notre balado: Vous méritez une ovation debout!

Une question qui en soulève 1000 autres

Cette question vous paraissait peut-être un peu banale tout à l’heure, mais vous entrevoyez maintenant à quel point elle peut être profonde et existentielle pour quiconque est à la recherche du bonheur. Si je vous disais que la simple prise de conscience et les révélations qu’elle vous apporte sur vous-même peut en fait faire grimper votre niveau de sérotonine et de dopamine, favorisant ainsi votre mieux-être et votre santé. Et si cela pouvait contribuer à votre bonheur et améliorer vos relations interpersonnelles dans tous les domaines de votre vie. Seriez-vous tenté de faire ce petit voyage intérieur? Hum, cela mérite réflexion, n’est-ce pas?

Soyons honnête! Sur une échelle de 1 à 10, combien de fois nous sommes-nous piétiné pour plaire, pour attirer l’affection ou l’approbation d’une autre personne ou tout simplement pour éviter la confrontation? Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et il existe un tas d’autres situations similaires qui pourraient s’appliquer au niveau professionnel, avec un collègue de travail ou un patron. Ou encore dans un souper de famille ou une soirée entre amis, etc. Qui n’a pas déjà tenté de vouloir mettre maman ou papa de son côté, au détriment de sa sœur ou son frère, dans une sorte de rivalité pour voir qui obtiendra l’approbation tant recherchée?

Revenons à la situation illustrée par ce nouveau couple en pleine discussion. Vous vous dites peut-être qu’un petit mensonge n’est pas si grave après tout et ne peut faire bien de mal. Détrompez-vous! Les répercussions à moyen et à long terme pourraient être très importantes et vous mener à jouer le rôle d’une personne que vous n’êtes pas.

Jouer un rôle requiert énormément d’énergie et cela devient vite épuisant. Cela peut vous conduire à refouler des émotions, à ravaler des non-dits qui affecteront négativement votre estime personnelle, car non seulement vous mentez à l’autre, mais le plus important est que vous vous mentez à vous-même. En effet, chaque fois que nous agissons ainsi, nous portons atteinte à notre intégrité – cette part de vérité en nous à laquelle il est absolument impossible de mentir: notre conscience.

Être ou ne pas être soi-même

Ne pas être soi-même peut nous emmener à vivre dans un état d’insécurité presque permanent. Cela génère une très grande charge d’anxiété qui pourrait bien nous guider tout droit vers une dépression. Pourquoi? Parce que chaque fois que l’on se ment, on se piétine, on se renie, on se trahie et on ne s’accorde pas de valeur en tant qu’être humain. Un peu comme si on ne méritait pas d’être aimé comme on est. Et puis bon, je n’irai pas par quatre chemins, je vais vous le dire de façon crue: chaque fois que l’on manque d’intégrité, nous nous détestons un peu plus et détruisons notre estime personnelle à petit feu.

De plus, presque inévitablement, la relation risque de se solder par une rupture, car un jour viendra cette fameuse goutte qui fera déborder le vase. Il est humainement impossible de ravaler des paroles et de réprimer des émotions éternellement sans qu’il n’y ait aucune conséquence. Si cette énergie puissante que sont les émotions (e-motion en anglais veut dire en mouvement) est refoulée, elle se fera entendre et fera des ravages dans notre corps, dans nos relations et dans notre vie. Inévitablement, un jour, notre véritable nature s’exprimera spontanément. Cela se fera bien sûr au grand étonnement de l’autre qui était habitué à recevoir notre approbation presque inconditionnellement depuis des mois, voire des années.

Il se pourrait bien que celui-ci réagisse également de façon tout aussi inattendue face à votre nouveau moi. Pas étonnant, puisque votre conjoint croit vous connaître. Il reçoit ainsi un choc la toute première fois que vous pétez votre coche ou fondez en larmes. Il est estomaqué lorsque vous vous affirmez et affichez votre moi réel avec une intensité nouvelle et probablement maladroite.

Votre réaction vous prendra vous-même par surprise et vous paraîtra disproportionnée, car c’est votre conscience qui s’exprime et elle n’a pas de demi-mesure. Elle vous exprime qu’elle n’en peut plus de vivre dans le mensonge. Votre lumière intérieure s’est brusquement rallumée! Vous ne pouvez plus reculer maintenant: ce qui est dit est dit. Ceci peut paraître catastrophique au premier abord, mais c’est en fait une excellente nouvelle.

Cette fois, vous avez été vous-même. Il faut souvent aller à l’extrémité de nos habitudes et au bout d’un état de mal-être pour enfin décider que c’est assez. C’est généralement quand nous avons touché le fond que nous choisissons véritablement de nous engager à effectuer des changements durables dans notre vie. Avouons que, parfois, nous sommes un peu masochiste (Définition Larousse: comportement de quelqu’un qui semble rechercher les situations où il souffrira).

Alors, pourquoi ne pas commencer par faire le premier pas: choisir d’apprendre à s’aimer et à être soi-même? Si nous ne nous aimons pas, nous ne pouvons pas vraiment aimer une autre personne car nous serons toujours en carence d’amour et d’affection. Peu importe combien l’autre nous donnera de l’amour, de l’attention, des bons mots, ce ne sera jamais assez.

Nous devons en apprendre plus sur nous-même, découvrir ce que nous ne savons pas sur soi. Explorer cette vaste part de nous qui est cachée dans notre inconscient. Par exemple, quels sont nos schémas, nos croyances négatives et nos mécanismes ou patterns inconscients, ceux-là mêmes qui nous contrôlent et nous conduisent à saboter nos relations, nos projets, notre santé et notre vie?

Enchanté de faire ma propre connaissance

Les réponses, vous vous en doutez bien, sont déjà à l’intérieur de nous, au cœur de notre conscience. C’est là que nous ferons la rencontre inestimable de notre plus fidèle allié: notre inconscient. Lui sait ce que nous ne savons pas. Il connaît nos secrets les plus intimes et tente par tous les moyens de nous indiquer le chemin à suivre – ou à ne pas suivre – car il souhaite notre plus grand bien.

Bien souvent, nous avons des messages ou des signes, mais nous ne les entendons pas. Nous continuons notre chemin, croyant à tort que nous n’avons aucun pouvoir sur notre vie et que… finalement, la vie c’est la vie et nous n’y pouvons rien.

Combien de fois me suis-je répétée cette phrase! Cette pensée était bien implantée dans mon subconscient et, croyez-moi, j’avais plein d’occasions de me prouver à moi-même que j’avais raison. Vous voyez, c’est fou comme nous avons des réflexions toutes faites sur la vie. Mon coach de vie disait: Veux-tu être heureuse ou avoir raison? Puis encore: Voulez-vous être riche ou avoir raison? Devinez-quoi? Elle avait raison! En passant, merci coach. L’une des réalisations importantes que j’ai faites durant mon cheminement est que pour être heureux et améliorer nos relations, nous devons être prêts à abandonner notre besoin d’avoir raison.

Cessons de nous proclamer victime de la vie et des autres. Acceptons plutôt de nous prendre gentiment sur le fait lorsque nous voulons encore avoir raison. S’arrêter un instant pour en prendre conscience, pour ensuite choisir de prendre notre part de responsabilité à chaque occasion que nous vivons.

Vous croyez bien vous connaître? Encore une fois, vous avez raison! Mais oui… vous connaissez très bien la partie consciente. Toutefois, que faites-vous de l’inconscient? L’inconscient, dit le Larousse, désigne ce qui relève de processus réels dont nous n’avons pas le sentiment, dont nous ignorons qu’ils se déroulent en nous, au moment où ils se déroulent.

Saviez-vous que nous sommes contrôlés ou influencés à environ 80% par notre inconscient? Il y a donc une vaste part de nous que nous ne connaissons pas et il n’en tient qu’à nous de découvrir notre force intérieure.

Mon désir avec cet article est de faire réfléchir certes. Encore mieux, je souhaite éveiller votre petite, ou plutôt votre grande voix intérieure. Si vous la suivez, vous pourrez apprendre à vous connaître et à vous aimer davantage et devenir la meilleure version de vous-même. En utilisant le qualificatif meilleur, j’entends plutôt l’être unique et authentique que vous êtes. Nous pouvons tous atteindre cet état de bien-être et de satisfaction et faire en sorte de nous sentir vivant, animé et passionné, épanoui et heureux tous les matins de notre vie. Ressentez-vous toute la passion de ce dernier énoncé? Vous devinez probablement que ce sujet me passionne au plus haut point.

Il n’est jamais trop tard pour être soi-même et se remettre au monde

J’entends souvent des gens qui commencent à se poser des questions à la mi-quarantaine. En effet, il n’est pas rare de se découvrir de nouveaux talents et intérêts et de décider de réorienter notre carrière dans la quarantaine avancée. Récemment, ma sœur m’a dit qu’elle ressentait le besoin de se découvrir de nouvelles passions. En fait, nous avons tous ce besoin de nous sentir vivants. Pour cela, il faut sortir des sentiers battus et essayer de nouvelles activités, explorer de nouvelles avenues ou prendre des cours dans un domaine que nous ne connaissons pas du tout, etc. Il faut oser sortir de notre zone de confort. Pourquoi ne pas choisir de devenir ami avec l’inconnu? Inconfortable, peut-être! Mais vieillir avec des remords est encore pire.

Si vous avez lu jusqu’ici… vous êtes prêt! Car il n’y a pas de hasard. Lancez-vous dans la plus belle aventure qui soit: la découverte de votre véritable soi. Vous verrez… votre force intérieure insoupçonnée ainsi que votre créativité ouvriront les portes de votre potentiel.

Je vous recommande la lecture du livre Réveillez le feu intérieur de Lyse Lebeau et Duart Maclean. Il renferme des témoignages d’expériences réelles et décrit les principaux patterns inconscients de façon simple et précise.

Pour aller plus loin

  • Lyse Lebeau et Duart Maclean (2013) Réveillez le feu intérieur. Éd. Québec-Livres. (Renferme des témoignages d’expériences réelles et décrit les principaux patterns inconscients de façon simple et précise. En faisant sa lecture, vous ferez d’étonnantes prises de conscience sur vous-mêmes et sur les autres.)
  • Apprendre à dire non – Noovo
  • L’inconscient – Passeport santé

Joane Tremblay est professeure de yoga depuis 2006. Au fil des ans, elle a participé à des formations de perfectionnement ainsi qu’à divers ateliers sur la gestion du stress, la méditation et le Inner yoga. Elle se spécialise dans les outils de gestion du stress et donne des cours en milieu de travail et dans les écoles secondaires. Poète et auteure d’un ouvrage de poésie (Quarante Florilèges – 2010) et d’un ouvrage pour enfants (Marie-Lune et ses amis – 2020), elle travaille actuellement à l’écriture de son premier roman jeunesse. Passionnée par le comportement humain et les relations humaines, elle a étudié le leadership transformationnel, les schémas de comportement inconscients et elle pratique le Rebirth. Vous pouvez la contacter sur sa page Facebook Yoga espace vital.

Faible estime de soi et pauvres choix vont de pair. Au travail, dans votre ...

Lire

Le monde du travail et la vie moderne conduisent fréquemment à cette situation difficile ...

Lire

Par Philippe Peytroux L’égo est au coeur de notre société,  il est source de ...

Lire

L’amour de soi est essentiel à notre développement harmonieux. Il faut d’ailleurs remonter très ...

Lire
  • Denise Lecompte dit :

    Ce texte nous incite effectivement à se poser cette sur l’amour de soi qui à mon avis devrait être d’un naturel de vie
    Merci

  • Très beau texte qui nous porte à réfléchir … merci

  • Amélie Brochu dit :

    Wow quel magnifique texte! Très inspirant et qui nous amène à faire une profonde reflexion sur soi-même. Je suis tout a fait d’accord, lorsque nous sortons de notre zone de confort, c’est réellement là que la magie commence. Un texte à lire absolument. Merci Johanne pour ce partage!

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Cours en ligne

    Changer sa Vie

    >