Générations X, Y, C…

Tant qu’à s’intéresser aux différences entre générations, nous croyons qu’il est plus profitable, pour qui veut mobiliser des personnes d’âges différents, de connaître un peu plus la théorie du développement humain de Erik Erickson. Ce psychologue américain, Danois d’origine, a fait état de huit phases de la vie auxquelles correspondent des défis spécifiques que nous devons accomplir pour nous réaliser pleinement. Autrement dit, les défis des personnes d’âge mûr ne sont pas les mêmes que ceux des jeunes adultes.

À vingt ou vingt-cinq ans, on doit choisir en quelque sorte d’une façon assez définitive l’orientation générale de sa vie: aussi bien sa profession, qu’un partenaire avec lequel on envisage des projets, une vie commune. Ce sont les défis de l’intimité et de l’engagement. Le jeune adulte caresse plusieurs rêves et s’engage activement dans leur réalisation. Mais pour être capable de faire des choix, son identité doit être clairement établie.

Si le sujet vous intéresse, je vous référons à ces 2 articles écrits par Marie Bérubé.

  1. Vingt ans. L’âge des choix et le risque de l’intimité
  2. L’âge mûr, le mitan de la vie.
Partagez
>